Actes 19 :13-16 : Quelques exorcistes juifs ambulants essayèrent d’invoquer sur ceux qui avaient des esprits malins le nom du Seigneur Jésus, en disant : Je vous conjure par Jésus que Paul prêche ! Ceux qui faisaient cela étaient sept fils de Scéva, Juif, l’un des principaux sacrificateurs. L’esprit malin leur répondit : Je connais Jésus, et je sais qui est Paul; mais vous, qui êtes-vous ? Et l’homme dans lequel était l’esprit malin s’élança sur eux, se rendit maître de tous deux, et les maltraita de telle sorte qu’ils s’enfuirent de cette maison nus et blessés.

Les esprits malins reconnaissent l’autorité du Jésus-Christ. Celle-ci est permanente et éternelle. Toutefois, elle n’est pas automatique chez ceux qui l’invoquent, elle est conditionnée : quand on n’est pas né d’en haut et qu’on invoque le nom de Jésus, rien ne se passe. Ce fut le cas des fils de Scéva, ils n’avaient pas une relation personnelle avec le Christ, mais essayaient d’utiliser son nom et son autorité contre les démons.

Jésus avait toujours fonctionné dans l’unité avec son Père céleste pendant qu’Il était sur la terre. Il avait la pensée et les sentiments du Père. Par conséquent, ses actions étaient puissantes et son autorité au-dessus de tout (Philippiens 2 : 5-10).  Comme le Christ, nous devons donc à notre tour céder tous nos droits à Dieu pour marcher sous la même autorité.

A la question ‘qui êtes-vous’ (ou ‘qui es-tu personnellement’) qu’ont posé les démons à ceux qui les chassaient, il faut sous-entendre 3 autres questions :

  • d’où viens-tu ?
  • quel droit ou autorité as-tu sur nous ?
  • qui t’a envoyé ?

Voici ce que doit être la réponse :

  • Je suis (né) en Christ, je suis le domaine, la propriété du Christ ;
  • J’agis sous l’autorité de Christ ;
  • Je suis l’agent du Christ.

Car c’est seulement en étant soumis entièrement au Père et au Christ que nous pourrons être victorieux sur les démons.